Dossier | Dossiers

La beauté jusqu’au bout des doigts

© AdobeStock_Rido

La période de pandémie de coronavirus a eu de lourdes répercussions sur l’état de nos mains de par leur désinfection permanente à l’aide de gels hydroalcooliques. Il est grand temps de remettre nos mimines à neuf  ! 

Sylvia Silvester

L’alcool assèche et abîme la peau

Le Kama Sutra conseille de se frotter la paume des mains avec une huile délicieusement aromatisée avant d’entrer en contact avec le monde extérieur et le sexe opposé. À quelle fréquence journalière avons-nous toutefois enduit nos mains de gels hydroalcooliques agressifs et fortement asséchants aux odeurs chimiques durant la crise sanitaire ? On peut répondre « une dizaine de fois en moyenne » sans craindre d’exagérer : les statistiques le démontrent. Bon nombre de femmes contraintes, par leur profession, d’effectuer ce geste tout au long de la journée (infirmières, soignantes et aides seniors, mais également employées des commerces alimentaires, etc.) ont pu constater les dégâts sur leurs mains : crevasses, ongles cassants, dédoublés et fragiles, peau terne, sèche et fortement ridée qui se pigmente et se couvre davantage de taches disgracieuses, etc.

Nos mains sont comme des antennes de contact avec le monde extérieur : aucune autre zone cutanée n’est autant sollicitée au quotidien pour toucher des objets et d’autres personnes. L’épiderme des mains diffère grandement de celui des autres parties du corps. On observe même un contraste total dans cette zone : alors que la paume des mains et le bout des doigts, à la fois épais et résistants, peuvent développer des callosités pour peu qu’ils soient intensément mis à contribution et soumis à une forte pression, le dos des mains ne contient pratiquement pas de tissu adipeux et son épaisseur est très fine. Les premiers possèdent une couche cornée épaisse et résistante, un tissu adipeux et conjonctif généreux, se recouvrent d’une épaisseur insensible à la pression, sont dépourvus de poils et de glandes sébacées, concentrent un grand nombre de glandes sudoripares et manquent souvent de facteurs d’hydratation naturelle (NMF). Au contraire, le second, particulièrement fin, ne renferme presque pas de tissu adipeux et arbore quelques petits poils fins. L’absence ou la faible présence de ces derniers sur le dos des mains atteste également d’un nombre beaucoup plus faible de glandes sébacées que sur les autres parties du corps. Les follicules pileux, à partir desquels les poils poussent, possèdent en effet des glandes sébacées qui sécrètent du sébum pour fournir des lipides et quelques composants hydratants à l’épiderme. La peau des mains en contient donc moins et retient plus difficilement l’humidité que les autres zones du corps.

Elle stabilise également moins bien ces quelques lipides et composants hydratants dont elle dispose. Les mains présentent un pH moins acide que les autres zones corporelles, ce qui compromet le bon fonctionnement de la barrière acide protectrice naturelle cutanée.

La différence de composition de la peau de la paume et du dos des mains implique une faiblesse au niveau de la formation générale du film hydrolipidique (émulsion de gras et d’eau qui recouvre l’extérieur de l’épiderme). 

Les mains présentent un pH moins acide

Des facteurs favorisant le vieillissement

Nos mains sont mises à rude épreuve : elles représentent la partie du corps la plus exposée au monde extérieur. Pendant une journée de travail à la maison, au bureau ou dans le jardin, elles entrent souvent en contact avec des agressions extérieures susceptibles de désagréger les lipides. L’eau à elle seule suffit à assécher la peau en cas d’utilisation fréquente. Outre les produits tensioactifs (détergents, liquides vaisselle, solvants, par exemple), nos mains doivent aussi régulièrement composer avec des changements de température et des pressions mécaniques (qu’il s’agisse de soulever des objets ou de taper toute la journée sur un clavier). Ajoutez à cela l’exposition fréquente aux rayons ultraviolets, au froid, au vent et aux substances chimiques et vous subirez automatiquement des dommages cutanés : desquamation excessive, rougeurs, rugosités et, dans le pire des cas, crevasses douloureuses et rouges. Il faut en outre tenir compte des premiers signes du vieillissement cutané à partir de la trentaine : rides, pigmentation, rougeurs, etc. Une surexposition constante des systèmes de protection et de réparation naturels de la peau des mains peut endommager sa barrière hydrolipidique de manière irréversible.

Conseils
- Effectuez un peeling de temps en temps.
- Placez un tube de crème pour les mains un peu partout dans la maison : sur la table de nuit, dans la cuisine, sur le bureau, etc.
- Enfilez une paire de gants en coton après application de la crème pour les mains et gardez-les pour dormir.
- Utilisez uniquement des produits doux (savons, bains douche, etc.) au pH neutre pour la peau.

Les bons produits

Mieux vaut prévenir que guérir ; il est possible de s’épargner bien des dommages en choisissant un soin approprié. Quels besoins les produits pour les mains doivent-ils combler ? En plus de former une couche protectrice, de nourrir, d’hydrater et de lisser l’épiderme, apaiser les irritations et de réparer les dégâts mineurs, ils doivent contenir des composants capables de stimuler la reconstitution des couches cutanées supérieures et d’améliorer la microcirculation. La liste des ingrédients d’un soin pour les mains peut donc, par exemple, inclure de la glycérine, des silicones, un dérivé de lanoline ou des huiles végétales, du panthénol adoucissant, de l’allantoïne et du bisabolol. Sans oublier des vitamines E, C et F, de l’extrait d’aloe vera, de l’acide hyaluronique, du collagène, des AHA et de l’urée qui ralentissent le vieillissement. Un joyeux festival de nutriments, en somme ! Ce soin doit aussi posséder d’autres propriétés pour en favoriser le confort et l’application : une texture fine qui pénètre rapidement sans laisser de film gras ni coller, une senteur agréable, mais pas entêtante, un conditionnement pratique (avec un bouchon à clic et non à vis qui risque de se détacher facilement du contenant, et un tube qui puisse tenir debout), un design séduisant, etc. Certaines marques misent pour ce faire sur des pots de crèmes pour les mains avec un couvercle à vis. Un choix toutefois moins hygiénique qui pose problème en cas de chute accidentelle…

Bon nombre de marques d’instituts se concentrent sur l’amélioration cutanée du visage et considèrent les crèmes pour les mains comme des sous-produits. Bien des esthéticien·ne·s ont toutefois pris la (bonne !) habitude, pendant la pose d’un masque, d’effectuer un doux peeling et un massage des mains avec une crème à l’action très intense : une expérience très agréable !

Les ongles : un cas particulier

Nous n’avions jamais accordé autant de temps, d’argent et d’attention aux ongles : la preuve avec les centres de pose d’ongles et les créations bigarrées, parfois artistiques, qui apparaissent un peu partout, et aux looks qu’on peut observer en rue. Comment alors prendre soin de ses ongles ? L’ongle se compose de couches de kératine qui lui confèrent résistance et force. Il pousse depuis la plaque unguéale, située sous la cuticule. Les ongles des mains croissent plus vite que ceux des orteils et ce rythme s’accélère d’autant plus en cas d’activité intense (main droite chez un droitier et main gauche chez un gaucher). Nos ongles poussent lentement : environ 3 à 4 mm par mois. Cette vitesse peut toutefois fortement varier d’une personne à l’autre. Quoi qu’il en soit, la croissance des ongles ralentit également avec l’âge. Tout comme pour la peau, nous avons intérêt à bien traiter nos ongles avec une alimentation et des soins appropriés : les régimes restrictifs ont des répercussions sur la santé des cheveux et des ongles, à l’instar de certains médicaments, des chimiothérapies, etc. Vous avez attrapé la grippe ou le covid ? Ces maladies peuvent elles aussi avoir un impact sur vos ongles et les fragiliser pendant un certain temps. Les couches de kératine qui composent l’ongle sont également sensibles à l’assèchement et peuvent facilement se casser ou se dédoubler en cas de pression constante (longue période passée à taper sur un clavier, par exemple) ou d’exposition fréquente à l’eau ou à des produits chimiques asséchants.

Bon nombre de marques d’instituts considèrent les crèmes pour les mains comme des sous-produits

Les taches blanches qui apparaissent sur les ongles trahissent une carence en zinc. La kératine a besoin de ce dernier et de fer pour se construire : une personne aux ongles fragiles a tout intérêt à compenser ces carences. Les deux oligo-éléments se trouvent notamment dans la viande rouge et les crustacés, mais il est aussi possible d’en assimiler en quantité suffisante grâce aux lentilles et aux haricots noirs et rouges dans le cadre d’un régime végétarien ou végétalien. Le tofu et les noix de cajou en regorgent eux aussi.

© AdobeStock –  puhhha

Soins pour les mains : les produits phares

• Trois crèmes pour les mains signées Ahava : la Crème Minérale pour les Mains est enrichie en eau de la mer Morte, laquelle contient 21 minéraux essentiels et de l’extrait d’hamamélis. La Crème Minérale pour les Mains Cactus et Poivre Rose a été conçue pour protéger des agressions extérieures. La Crème Minérale pour les Mains Sea-Kissed, à la texture riche et légère, libère une senteur fraîche qui rappelle la mer.

• Crème Renaissance Mains 936 Source d’Énergie de Maria Galland Paris. Cette crème régénérante nourrit intensément les mains grâce à la technologie innovante MOODBOOSTINGMG. Sa senteur poudrée aux notes de vanille, de cardamome épicée et d’ambre assure un moment de bien-être. Crème Renaissance Mains 936 Source d’Énergie de Maria Galland Paris, au beurre de cacao et de karité et au complexe bioactif. Nourrit et protège la peau tout en prévenant la déshydratation.

• Spécialisée depuis 60 ans dans le soin des mains, la marque suisse Mavala propose un large éventail de produits pour remédier à tous types de problèmes, des taches pigmentaires aux ongles fragiles. La Crème-Mains Prebiotic de Mavala prend soin des mains, traite les rougeurs et soulage immédiatement les peaux abîmées, sensibles et soumises à rude épreuve grâce à ses prébiotiques naturels. La Crème Nourrissante Nailactan assouplit et nourrit les cuticules. La Crème et l’Huile Cuticule prennent soin des cuticules sensibles, tandis que la Crème de Nuit Réparatrice nourrit et hydrate intensément la peau des mains pour l’aider à se restaurer pendant le sommeil. La Crème Anti-Taches combat les vilaines taches pigmentaires, imputables à l’âge et au photovieillissement.

• Aveda Hand Relief : une thérapie particulièrement riche et hydratante qui apaise les mains sèches et rugueuses tout en les laissant douces et lisses grâce à ses composants humectants d’origine végétale, à ses acides de fruits à l’action exfoliante et à ses antioxydants, notamment les vitamines A et E.

• Crème nourrissante Le Soin des Mains d’Absolution : crème bio pour les mains et les ongles à base de nori, de réglisse et de zinc. Avec 98,28 % d’ingrédients naturels et 48,34 % d’ingrédients biologiques, l’idéal pour restaurer les mains et les ongles abîmés.

• Crème Mains de BABOR SPA pour peaux sèches et déshydratées. Cette crème légère pour les mains contient 96 % d’ingrédients d’origine naturelle et se distingue par son agréable senteur (orange, mimosa, bois de cèdre, ambre et musc).

• Phytomer : OLÉOCRÈME Soin des Mains Haute Nutrition : une formule riche et soyeuse aux accents frais d’agrumes. Adoucit et protège les mains sèches et abîmées. Conditionnée dans un tube recyclable d’origine végétale.

• Malu Wilz : le Green Tea Hand Balm de Malu Wilz est un soin hydratant des mains. L’huile de noix de macadamia soigne la peau en profondeur, tandis que son sillage frais de thé vert éveille les sens. La formule du produit 2-en-1 Luxury Moments Rich Hand Cream & Mask nourrit la peau intensément et n’a pas son pareil pour chouchouter les mains. Le soin hydratant des mains Sensual Hand Balm de Malu Wilz pénètre rapidement.

• Sothys : Crème Mains Velours : crème pour les mains nourrissante et ultra protectrice. Contient un dérivé de vitamines A E et F.

• Crème Mains Velours de Payot offre une texture riche qui nourrit et hydrate la peau intensément. Cette dernière reste bien hydratée jusqu’à 24 heures suivant l’application et les ongles et les cuticules s’en trouvent renforcés.

• Nimue : la Lotion Réparatrice Main a été spécialement formulée pour résoudre et réguler le problème des taches de vieillesse sur les bras et les mains. Une utilisation régulière du produit contribue à préserver la santé et la beauté de ces dernières.