Dossiers

Détox, le remède miracle


La crise du Covid-19 nous a appris à quel point il est important de préserver notre système immunitaire et de se prémunir autant que possible contre les substances hostiles. La détox est un excellent moyen de maintenir notre organisme et notre peau en parfaite santé.

Par Sylvia Silvester

Les causes de l’oxydation

La révolution industrielle qui a suivi la Seconde Guerre mondiale a eu des conséquences désastreuses sur l’environnement : la pollution atmosphérique envahit les villes, mais aussi les campagnes et les coins les plus retirés de la planète, comme les forêts tropicales ou les plus hauts sommets. Aujourd’hui, les trois principaux polluants sont les particules fines, l’ozone et les oxydes d’azote. Tous ont un dénominateur commun : leur effet hautement oxydant sur l’environnement, mais aussi sur notre corps et notre peau. Nous retrouvons également des substances polluantes dans notre eau potable, dans les vêtements que nous portons, dans les colorants des produits que nous utilisons au quotidien et dans les aliments qui composent chaque jour notre assiette. Pour résister à cette vague d’envahisseurs et pour préserver autant que possible la santé de notre organisme et de notre peau, il n’y a qu’une chose à faire : pratiquer la détox au quotidien ou en cure régulière. Quoi qu’il en soit, nous devons en faire une habitude.

Radicaux libres et antioxydants

Les radicaux libres sont des résidus de l’ensemble des processus naturels de notre organisme qui mettent en œuvre l’oxygène. Ces réactions chimiques n’étant jamais parfaites à 100%, il se forme des molécules d’oxygène chargées électriquement, mais non appariées : les radicaux libres. Certaines de ces molécules libres peuvent être agressives et endommager les cellules saines : c’est ce qu’on appelle le stress oxydatif. Lorsque les agressions extérieures exacerbent ce stress oxydatif, le corps et la peau peuvent en subir de graves conséquences. Heureusement, notre corps dispose d’un système très efficace pour désamorcer le stress oxydatif et neutraliser les radicaux libres : le système antioxydant. Générés par un ensemble complexe de processus chimiques au sein de notre organisme, les antioxydants combattent l’envahisseur tels de petits soldats. Quand il ne les produit pas, notre organisme les extrait de l’alimentation. Certains de ces antioxydants essentiels sont aujourd’hui bien connus : le glutathion (asperges), la catéchine (thé vert), le resvératrol (raisins), l’acide carnosique (romarin et sauge), la curcumine (curcuma), le sulforaphane (légumes crucifères) et l’allicine (ail, poireau et oignons). Parmi les autres antioxydants essentiels présents dans la nourriture, citons la vitamine C, la vitamine E, le bêta-carotène ou provitamine A, le sélénium, le lycopène, les polyphénols ou encore l’ergothionéine. Bon à savoir : certains antioxydants ont la propriété de protéger le précieux ADN de nos cellules cutanées des dégâts causés par l’oxydation.

Le rayonnement solaire est l’un des principaux facteurs oxydatifs pour notre corps. Le soleil a des bienfaits. Il favorise la synthèse de vitamine D dans notre organisme. Cependant, principalement en raison des UVA qui peuvent pénétrer le derme, il entraîne également la production de grandes quantités de radicaux libres, qui endommagent les protéines organiques (principalement le collagène et l’élastine, importants pour la peau) et provoquent un vieillissement prématuré de la peau. Répétez-le à votre clientèle à chaque soin : il est important de se protéger contre les dégâts du soleil. Et conseillez-leur les bons produits solaires.

Comment notre corps se détoxifie-t-il ?

Le foie est notre station d’épuration par excellence pour des substances telles que le fructose, les colorants et les arômes, les acides gras trans, les sucres artificiels, l’alcool, les médicaments, les substances chimiques – par exemple dans les cosmétiques et les produits ménagers – sans parler des particules fines et des gaz d’échappement riches en métaux lourds. Notre foie est en mesure de traiter les particules fines et de veiller à ce qu’elles soient excrétées, mais si leur concentration est trop élevée et/ou si l’exposition à celles-ci est trop longue, il risque d’être débordé. Notre peau est notre principal organe (si nous pouvions la peser/mesurer : 10 kilos et environ 2 m2). Elle est en quelque sorte le miroir de ce qui se passe à l’intérieur de notre organisme. Lorsque celui-ci n’est plus capable de lutter efficacement contre les toxines, cela se voit à la peau : hyperpigmentation, sécheresse extrême, rides, poches, etc.

Nouvelle découverte : le syndrome de Lynch

Boire 1,5 litre d’eau, de thé vert ou de thé Matcha par jour, fair du sport régulièrement dans un environnement sain, manger 5 fruits et 3 légumes par jour, évacuer le stress en faisant du yoga ou méditer pour maîtriser au maximum les oxydants… tout le monde ne le fait pas. Si certains ont reçu de Mère Nature une génétique favorable et un corps qui combat efficacement les oxydants, d’autres sont moins chanceux : il y a environ dix ans, on a découvert le syndrome de Lynch, une maladie génétique héréditaire caractérisée par l’absence dans le sang d’une certaine enzyme nécessaire à l’élimination des toxines. En raison de l’accumulation chronique d’oxydants, les personnes qui souffrent de ce syndrome sont beaucoup plus sensibles au stress oxydatif et aux maladies dégénératives comme les rhumatismes et le cancer, mais aussi au vieillissement accéléré de la peau. Actuellement, deux universités belges mènent des recherches approfondies sur cette maladie hélas encore relativement méconnue. Également intéressantes pour le secteur de la beauté, ces recherches peuvent élargir les perspectives d’avenir des clients qui ont des problèmes esthétiques dus à une accumulation incontrôlée de toxines.

Détox en institut

La détox occupe une place de plus en plus prépondérante en institut : vos clientes attendent de vous un soutien fondamental dans la purification de leur peau, du visage et du corps. En effet, une peau ‘intoxiquée’ vieillit plus rapidement, est davantage sujette à une pigmentation indésirable et disgracieuse et se relâche plus vite. Une cliente bien informée est parfaitement consciente de ces dégâts cutanés. En votre qualité d’esthéticienne, de quelles ressources disposez-vous pour nettoyer en profondeur la peau de vos clientes et l’aider à lutter contre les agressions extérieures ? La première étape, et de loin la plus importante, est le nettoyage sous toutes ses formes : nettoyage en profondeur, peelings aux acides (acides de fruits, glycol, acide lactique ou autres acides chimiques) ou à l’aide d’appareils. Le gommage et l’exfoliation aident les couches inférieures de la peau à se régénérer, pour ainsi éliminer les peaux mortes auxquelles ‘s’agglutinent’ souvent des toxines en tous genres. Un deuxième courant esthétique privilégie un nettoyage en douceur pour lutter contre les toxines et stimuler le renouvellement cellulaire. Toujours dans une approche ‘détox’, les avis des médecins esthétiques divergent : si certains plaident pour une détoxification douce pensant que notre ‘capital peau’ ne peut être stimulé à l’infini, d’autres (le Dr. Karavani par exemple) croient au contraire en une approche en profondeur de la peau pour stimuler la formation de nouvelles cellules et obtenir un éclat de jeunesse et de fraîcheur.
Un autre remède détox important est le drainage. Cette méthode aide l’organisme à se débarrasser d’un maximum de toxines par les voies lymphatiques, par exemple. Le drainage peut se pratiquer manuellement ou à l’aide d’un appareil et peut être consolidé par des produits adaptés. Les dégâts causés par l’environnement ne se voient pas que sur le visage : la cellulite est elle aussi souvent le résultat d’un amas de toxines dans l’organisme. Toutes sortes d’appareils peuvent y remédier : citons le Z-field de Zimmer Aesthetic Division, le Pyr Sword, le nouveau CryoSculptor de New Esthetic, la Luxopuncture ou le QMD Sélene de Luxomed ou encore divers appareils de la gamme Luno.

Petits soldats détox

De plus en plus de cosmétiques à base d’antioxydants se frayent un chemin vers les instituts de beauté. De quoi s’agit-il exactement ? Ces produits sont-ils vraiment efficaces contre la pollution et l’oxydation ? Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles : ces produits sont le fruit de longues années de recherches chez la plupart des marques. Mais en fin de compte, c’est votre expérience et les résultats constatés sur votre clientèle qui font pencher la balance. Il est également important que les clientes continuent à utiliser ces produits anti-pollution à la maison.

Les antioxydants les plus couramment utilisés dans les produits de soins sont les vitamines A, E, C et la coenzyme Q10, mais nous voyons aussi des ingrédients tels que le gingembre, le curcuma (désormais aussi dans la boisson ayurvédique Samata), l’aloe vera (chez Pharmos Natur et en complément alimentaire détox dans les Jus Premium Aloe Vera d’Anny Rey), l’argile verte ou blanche, le charbon (qui absorbe les toxines). Parmi les ingrédients de certains produits détox, on retrouve la mention charbon « actif » (par exemple, La Perla Nera de Mavex). En quoi consiste le charbon actif précisément ? Cette substance de couleur noire, moulue en une poudre très fine, provient du charbon de bois, chauffé à très haute température puis rapidement refroidi. Le charbon ainsi activé est en mesure d’absorber un grand nombre de fois son poids. Du fait qu’il est chargé négativement, il peut aussi facilement absorber et éliminer les toxines et les substances chimiques hostiles. Enfin, citons les huiles enrichies en acides gras insaturés essentiels (par exemple l’Oil Serum de Pharmos Natur), qui ont également un effet détoxifiant sur la peau. Mais il ne suffit pas de choisir les bons antioxydants. Leur concentration est elle aussi primordiale. Comment savoir si votre produit en institut contient la bonne formule ?

Un conseil : sur l’étiquette de chaque produit figure une liste d’ingrédients, c’est une obligation légale. Ces ingrédients sont listés par ordre de concentration décroissante : les premiers ingrédients cités sont les plus concentrés et ainsi de suite. Si les antioxydants figurent au bas de la liste, c’est qu’ils n’ont probablement pas beaucoup d’effet. L’emballage est aussi déterminant : privilégiez les distributeurs hermétiques, y compris pour les produits destinés à la vente. De cette manière, les antioxydants ne se détérioreront pas sous l’effet de la lumière et de l’oxygène. Vous ne connaissez pas certains ingrédients ? Vous pouvez alors toujours consulter l’INCI (nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques).

Voici nos soins détox coup de cœur :
• L’Anti-Pollution Day Cream SPF 30 et les Ampoules Anti Pollution de Dr. Med. Christine Schrammek, des boucliers naturels contre les agressions extérieures.
• Pour un bain de soleil sans oxydants : DNA Damage Control de Neova Smart Skincare à base d’enzymes réparatrices d’ADN et de l’hyper-antioxydant ergothionéine.
• La méthode de soins énergétiques Ophyto, qui comprend notamment un drainage esthétique.
• Dermalogica Active Clay Cleanser : nettoyant pour le visage qui désincruste les pores en profondeur. Contient du charbon actif.
• Vitamin C Collagen Cream de Malu Wilz, pour stimuler la synthèse du collagène cutané.
• La Baume Céleste d’Absolution : une huile-gel qui élimine toute la pollution de la journée en un seul geste.
• Sense de Rhea : soin complet du visage en cabine pour les peaux super intolérantes, testé sur des patients atteints du cancer.
• Babor : Detox Lipo Cleanser à l’action anti-pollution et à base d’un complexe détox qui protège des agressions extérieures.
• Babor : Detox Vitamin Cream à base de cresson, d’algues nori et de vitamines qui protège du vieillissement cutané induit par l’environnement.
• Maria Galland : 22N Sérum Rénovateur Cellulaire, favoris la dynamique cellulaire et neutralise les radicaux libres.
• PhytOxygène de Mary Cohr : soin détox oxygénant en cabine de 50 minutes.
• Enzym Peeling C Pure Infusion Treatment de Klapp.
• Repair Balm de Pharmos Natur, un véritable aimant à radicaux.
• Le célèbre Green Peel de Dr. Med. Schrammek qui, après 60 ans d’application, a acquis une place de choix sur le marché de la beauté et a plus que mérité ses galons détox.
• Entièrement formulée sans parabènes, talc, PEG ni phtalates, la marque Absolution est exempte de colorants synthétiques, de silicones, de perturbateurs
endocriniens, d’OGM, de parfums synthétiques et de diméthicone, afin de minimiser le stress de la peau et de lui apporter un soin optimal et naturel.
• Moisturizing Cream de Pharmos Natur : ce soin hydratant contient du pur jus d’aloë vera bio et de l’huile d’avocat bio, mais aussi de la vitamine E, puissant antioxydant qui neutralise les radicaux libres.
• Multi Vitamine Fusion de Massada : complexe multivitaminé revitalisant à base d’ingrédients 100 % naturels.

Crédits photos : © Drobot Dean / © Ridok / © Pixel-Shot – AdobeStoc