Dossiers

Check-up fermeté


Parce que le temps ne suspend pas son envol, l’empreinte qu’il laisse sur la peau est la hantise de vos clientes. Rides, relâchement des traits, ovale plus flou : les signes du vieillissement ont cette particularité d’être traités et vécus différemment. Analyse « psy », mécanismes cutanés et inventaire des nouveaux actifs.

Par Catherine Malaise

Rides et affaissement du visage : même combat ? Pas vraiment. Les rides, on peut leur trouver du charme. Il arrive (du moins dans certaines publicités) qu’une femme confie « mes rides, je les aime, je les assume. Je ne veux pas les cacher : elles dessinent la géographie de ma vie ». La même affirmation n’aura jamais lieu en cas de bajoues et double menton ! Peu probable que les plis naso-géniens creusés et plis d’amertume au coin de la bouche soient aussi ressentis comme les traces d’une vie de bonheur. Le ‘pro-aging’ – vouloir vieillir en beauté, être à l’aise avec son âge, ne pas regretter ses jeunes années – est agréable à suivre si quelques fines rides se posent ici et là. Les stars matures intelligentes nous le prouvent. Les toujours belles Sharon Stone et Meryl Streep (72 ans !) évitent d’abuser des injections de comblement. En revanche, toutes affichent un ovale net et bien galbé… sans doute grâce à la chirurgie. Les rides horizontales sont vécues positivement : l’équilibre du visage est intact. En revanche, le relâchement qui durcit les traits lamine l’estime de soi.

Perception de l’âge : gènes et ADN aux manettes

A âge égal, des clientes vous paraissent plus jeunes ou plus vieilles. Quelle part de cette perception est liée à leurs gènes, leur environnement, leur mode de vie ? Au cours des années 1990, une étude néerlandaise l’a découvert en analysant les visages de 2693 personnes, puis leurs chromosomes. Les sujets dont les chromosomes affichaient deux brins d’ADN de même forme et porteurs du gène « MCR1 » paraissaient plus jeunes. Les porteurs de ce même gène, sur deux brins de forme différente, faisaient juste leur âge. Ceux avec deux brins de forme rare semblaient avoir 2 ans de plus.
Les gènes de « jeunesse » télécommandent, entre autres, le renouvellement cellulaire. Certaines formules anti-âge les soutiennent en stimulant leur environnement ou leurs microARN. A l’inverse, l’épigénétique (nos habitudes, le climat, etc) peut entraver l’expression des gènes liés aux collagènes et protéoglycanes en charge de la souplesse et l’hydratation cutanées. La bioinformatique rend possible l’identification des gènes liés au vieillissement cutané. Aux USA, en Norvège et Suède*, des entreprises cosmétiques élaborent des produits sur mesure en fonction des analyses ADN du client.

Mesdames, protégez vos télomères !

Ces « fouets » fixés à l’extrémité des chromosomes interviennent dans la beauté de la peau. S’ils sont longs, les cellules se divisent et densifient les tissus. S’ils raccourcissent au fil du temps, les cellules entrent en sénescence. Pour ralentir ce scénario, vos clientes doivent retenir que :

  • le sommeil est essentiel (son hormone, la mélatonine, aide à stabiliser les télomères)
  • le stress physique, psychique ou inflammatoire est nocif
  • le surpoids et le manque d’oestrogènes rétrécissent les télomères
  • la glycation des cellules, par un excès de sucres, les modifie défavorablement
  • l’exercice physique modéré peut les améliorer.

Ovale relâché : les causes à combattre

Les lois de la gravité : avec l’âge, la ptose des muscles faciaux pèse inexorablement sur la zone V. La peau manque de tonus pour résister : les fibres élastiques se dégradent plus vite qu’elles ne sont synthétisées ! La tendance est aux solutions ciblées pour limiter le relâchement induit par la pesanteur. Le fabricant français d’actifs Gattefossé a créé l’EvelastinTM, à partir des tiges d’une plante ayurvédique. Il active, redensifie et protège les fibres d’élastine. Attendez-vous à le retrouver à l’avenir dans des formules anti-âge peaux matures et traitements ‘spécial contours’.

L’adip’aging : vieillissement cutané = déséquilibre des volumes, à cause d’une altération de l’hypoderme. Le fournisseur français d’actifs Solabia a créé le reVYskin® issu des baies de goji. Son action remodèle les contours, réduit l’inflammation de l’hypoderme, injecte un lipofilling biologique dans les creux et renforce la cohésion des tissus. Une future recrue pour les soins anti-âge préventifs et hydratants ! Extrait de l’argousier, le RNAge rétablit aussi des contours harmonieux. Sa stratégie : raffermir l’architecture cutanée et choyer le microARN qui régule la synthèse de l’élastine.

L’altération des vaisseaux lymphatiques et capillaires : on a longtemps pensé que l’affaissement cutané résultait uniquement d’une diminution des fibres de collagène/élastine et d’un glissement des graisses du haut du visage. Une autre piste émerge : l’altération des vaisseaux lymphatiques et capillaires dermiques (à cause des UV ou de l’âge). Quand tout va bien, ils livrent oxygène et nutriments à la peau et y collectent eau et déchets. En cas de dysfonctionnement, les acides gras présents dans la lymphe s’échappent et provoquent une accumulation de graisse sous-cutanée. La suite est prévisible : un ovale alourdi et relâché. Solution botanique anti-double menton : un extrait de pomme de pin sylvestre qui réveille la fonction lymphatique et élimine les amas graisseux.

Au service de l’élasticité

Classiques : les « briques » des céramides renforcent la cohésion de la couche cornée et maintiennent l’eau cutanée. Les petits nouveaux issus de fractions d’olive et associés à des glycérides offrent un bon actif architecte aux peaux sèches et très sèches.

Liftants : les triples acides hyaluroniques exercent un effet lifting immédiat, en plus d’hydrater bien sûr.

Mystérieuse : la fleur d’Orphée. Poussant exclusivement dans les Balkans, cette relique de plante glaciaire peut « ressusciter » après 30 mois sans une goutte d’eau. Cultivée in vitro (il est interdit de la cueillir), elle fournit un nouvel anti-âge puissant qui lifte en boostant l’élasticité et les collagènes XVI et VI.

Mieux vaut prévenir que guérir

Remodeler l’ovale de façon visible et efficace est toujours un défi. La prévention est indispensable pour éviter les excès de peau difficiles à traiter. Alternative aux méthodes invasives : donner un coup de balai aux fibroblastes « zombies ». Nous en avons déjà parlé. Incapables de produire du collagène, ces cellules sénescentes dégradent les fibroblastes sains en pleine activité. Heureusement, les actifs qui limitent ce bal des zombies sur fond l’inflammation chronique se multiplient : rose des Alpes, chardon-marie, scutellaire. Le remodelage en profondeur de la flaccidité du visage bénéficie d’un solide outil : le silicium organique. Les formulateurs le combinent aujourd’hui à l’acide hyaluronique et au rhamnose pour parfaire son action restructurante.

La peau s’initie au système D

Visage mature et joues rebondies ne sont plus une équation impossible grâce à… la vitamine D qui renforce nos défenses immunitaires ! Découverte inattendue : cette vitamine-médecin peut aussi soigner l’apparence de la peau et redonner du volume au derme. Exposée au soleil, la peau fabrique près de 90 % de la vitamine D. Pousser les cellules cutanées à continuer la production même en hiver ne peut se faire qu’à deux conditions : accroître leur capacité d’absorption de la lumière et leur niveau d’hydratation. L’actif qui va les abreuver a été déniché dans le lithops, une plante grasse succulente originaire de Namibie ressemblant à s’y méprendre à un caillou.

Assurances anti-rides

Vos clientes ne doivent pas négliger les soins antioxydants, ni les collagènes marins enrichis pour la plupart en vitamine C. Elles ont tout intérêt à rester zen : le stress, via son hormone infernale cortisol, perturbe une production de collagène réduite d’année en année. C’est aussi le bon moment pour les convaincre de ne plus craindre le rétinol fantastique sur les rides installées. Servi dans des microcapsules au lieu des liposomes, il devient moins irritant, plus concentré et encore plus efficace. L’alternative verte existe : le bakuchiol. Tout doux pour les peaux sensibles et sèches, il réduit les rougeurs, agit autant sur le collagène que l’élastine. En plus, il fourmille de nutriments que les cellules adorent !

A-t-on vieilli à force de télétravailler ?

Depuis plus d’un an, nous avons passé beaucoup de temps face à nos ordinateurs et laptops. Soulagement : selon une récente étude menée par Beiersdorf, les effets de la lumière bleue des écrans sur la peau seraient négligeables. Du moins, par rapport à ceux de la lumière bleue naturelle bien plus agressive.
L’étude indique qu’une semaine entière à 30 cm d’un écran équivaut à une minute en extérieur à midi, lors d’une journée ensoleillée ! Que faire alors des produits anti-lumière bleue achetés en masse durant le confinement ? Les recycler en soins de jour…

Booster la beauté émotionnelle

Les réunions zoom à répétition, la tête sous l’impitoyable caméra des ordinateurs, ont généré pas mal de complexes. Rien de pire pour apparaître avec un visage affaissé, un ovale incertain et des poches sous les yeux ! Ces séances de torture télévisuelle sont autant nocives pour l’estime de soi que la retouche photo dont abusent les influenceuses des réseaux sociaux. Leur peau sans aucune imperfection est un diktaat irréel, loin des beaux discours « soyez fière de vous ». L’industrie cosmétique réagit en lançant des ingrédients boosteurs de self-confiance : des polysaccharides géants. Les macro-sucres étaient déjà utilisés pour leur action filmogène et le maintien de l’hydratation. On y croit ou pas ? En tous cas, les soins « feel good » qui en contiennent renforcent l’architecture de la peau et stimulent le bien-être cutané grâce à leur toucher unique.

Quand la peau voit rouge, elle se raffermit

La lumière rouge redonne élasticité, éclat et fermeté aux tissus. Comment ? Elle stimule les mitochondries, les centrales énergétiques cellulaires. Dès qu’elles absorbent la lumière, les cellules s’oxygènent. Cela a pour effet d’activer leur métabolisme et de retarder leur vieillissement. La lumière rouge anti-âge a d’autres indications utiles : aider la cicatrisation, réduire stress et inflammation, améliorer sommeil et humeur.
Les « home devices » s’en emparent sous la forme de masques Led rigides. Ces mini-machines-à-rajeunir peuvent-elles détourner des séances de chromothérapie en institut ? En rendant la technique plus familière et moins mystérieuse, elles pourraient, au contraire, être le premier pas vers la réservation d’un traitement.

Gainer la peau ne suffit pas toujours

Même blindés d’actifs densifiants, les soins ne peuvent stopper à eux seuls une ptose de traits entretenue par le poids et la pression de muscles faciaux relâchés. Le complément indispensable, ce sont vos mains et vos appareils raffermissants comme le Skin Push Up 21 de Luno-21 Equipment. Massages, séquences de manœuvres manuelles, électrostimulation font faire de l’exercice aux muscles ! Ils contribuent, en plus, à déclencher le renouvellement cellulaire et la fabrication de collagène. L’union (des moyens) fait la force (du résultat) ! A condition de le faire comprendre aux clientes…

Tip fermeté : gymnastique faciale et fooding

Pour conserver des contours galbés : il faudrait faire l’effort de travailler chaque jour les muscles faciaux. Vos clientes trouveront de nombreux tutoriels en vidéo sur le net. Le vieillissement se combat aussi dans l’assiette : fruits et légumes frais, peu de viande rouge, sucres rapides au minimum. En revanche, oui aux jaunes d’œuf, foie et fromage.

Les soins à envisager pour vos clientes…  !

Le collagène : le b.a-b.a des soins très raffermissants
La crème Collagen 360° Intensive MESOESTHETIC est développée à partir de collagène marin. La gamme CollaGen de KLAPP accélère la production du collagène III décisif pour l’aspect positif de la peau. A domicile, son stimulateur facial a un côté « intervention dermato » qui plaît beaucoup : il fait pénétrer un sérum où flotte une bille de collagène. Les collagènes marins sont bien sûr le point fort THALGO : Crème Riche et Sérum Intensif Correction rides se complètent d’un shooter anti-âge à boire dosé à 10.000 mg de collagène marin pur hautement assimilable. Chez ANUBIS Barcelona, la ligne anti-âge Excellence Marine Essence aide les peaux normales à grasses en perte d’élasticité. Ses formules lifting s’infusent d’une combinaison exclusive de phytoplancton : collagène, extraits et peptides marins.
Quant aux peaux sèches matures, elles ont droit à une crème qui tient ses promesses de renforcement cutané : l’Effectivity Tenso-Gold. Pour vos clientes friandes de textures veloutées, la Time Control Day Cream DR.MED. CHRISTINE SCHRAMMEK restructure la peau grâce au Matrixyl 3000 (ce peptide anti-âge stimule la synthèse de collagène).

Complexe du double menton…
Spécialiste des soins médi-esthétiques, la marque belge CELESTETIC propose un lifting non chirurgical avec l’HiFu. Les ultrasons de l’appareil détruisent les dépôts graisseux et le réchauffement créé stimule la production naturelle de collagène. L’effet tenseur immédiat s’améliore jusqu’à 12 semaines. Agit aussi sur le relâchement cutané du cou et décolleté.

Please, déridez-moi !
Les rides marquées sont la meilleure indication pour le rétinol. MEDIK8 le décline de 0,3% à 1% dans ses sérums de nuit. Sans irritation ni inconfort : la technologie le libère graduellement. Pour les peaux sensibles, cette marque 100% vegan mise logiquement sur le rétinol végétal (bakuchiol).

Deux soins « must » en cabine
Traitement intensif Jeunesse fermeté Sothys : 1h15 d’efficacité, de modelage et relaxation raffinée pour combattre le relâchement cutané et se faire plaisir. A une cliente conquise, vous vendrez facilement la home cream qui s’en inspire, infusée d’une association antioxydante de safran, sophora et peptides dernière génération (BP3.Tri-Complex).

Soin anti-âge Time Interceptor Bernard Cassière : ultra performant ! Ses actifs redensifiants peuvent s’associer à des additifs selon les besoins exprimés par la cliente. Quelques gouttes d’Architect’Like suffisent à agir de façon plus ciblée sur l’ovale du visage.

Séduire des clientes vegan avec :
PHARMOS NATUR :
la marque dédiée aux bienfaits du jus pur d’aloe vera bio devient graphique et épurée. Chaque gamme s’habille d’un code couleur fort, comme la Power Cream à effet régénérant et rajeunissant.

ABSOLUTION : la fée de la slow cosmétique française soigne les détails. Textures ultra fines, senteurs délicates, packagings joliment éco-conçus. Son sérum Booster Lift « anti-flou » redessine l’ovale du visage. Son Soin Repulpant et la Crème du Temps défroissent.

Pour gérer une cliente aux multiples soucis
Perte de fermeté, taches brunes, couperose, teint terne : avec l’âge, les problèmes de peau s’accumulent. Les traiter en même temps est plus facile avec le système de B-Doses de RHEA. Elles se mixent « à la carte » à ses crèmes régénérantes avant chaque application. Exemple : la B-Dose à base de phyto-oestrogènes qui aide à relancer le collagène à la ménopause. comme un bouclier. Ses actifs apaisants évitent les irritations qui finissent par menacer l’élasticité cutanée.

Au rayon des bonnes nouvelles

REVEEL by MEDSKIN SOLUTIONS : un spray de sérum de collagène, quoi de plus pratique pour hydrater sa peau au bureau ou pendant un voyage en avion ? Rappelez à vos clientes que le collagène a deux fonctions. Il assure la cohésion cutanée avec l’élastine, mais participe aussi à l’hydratation en renforçant la trame des tissus conjonctifs et donc, leur capacité à retenir l’eau dans la peau (Instant Booster). Autre joker Reveel : le Resveratrol Concentrate, formulé avec la plus haute concentration du marché (2%) de cet actif qui raffermit et réduit rides et ridules tout en apaisant les rougeurs.

THALGO : après des vacances ‘plein soleil’, la déshydratation fait sa rentrée. 1er constituant du derme (70%), l’eau est autant essentielle à l’éclat qu’à une bonne structure des tissus. En manquer participe donc au relâchement ! Ultra concentrés en actifs marins reminéralisants et micro-nutriments marins, les nouveaux soins Source Marine hydratent et fortifient les peaux assoiffées fragilisées. Côté cabine, le Soin Hydra-fortifiant Source Marine les remet à flot et en 60 minutes.

MARIA GALLAND PARIS :
sa crème Activ’ Age existe désormais en version confort pour activer les peaux sèches matures. Tout en conservant une texture légère rafraîchissante…

BABOR : soin et maquillage ne font plus qu’un ! Les principes actifs de ses célèbres ampoules Concentrate aux effets immédiats se glissent dans des fonds de teint et un concealer. Avec le 3D Firming Serum Foundation, la cliente raffermit sa peau sans y penser.

ANNY REY Monaco : lancement de la Brume Cristal. Ce voile de fraîcheur à vaporiser protège la peau de la pollution comme un bouclier. Ses actifs apaisants évitent les irritations qui finissent par menacer l’élasticité cutanée.